Je suis un papa geek
nature forest industry rails - Dossier JO Vancouver 2010 (1/15) : Ski Alpin

Dossier JO Vancouver 2010 (1/15) : Ski Alpin

Cette semaine, qui est également la deuxième et dernière semaine des Jeux Olympiques de Vancouver 2010, je vous ai préparé un dossier spécial en quinze pages afin de vous présenter chacune des quinze disciplines composant les Jeux Olympiques de Vancouver 2010 afin de mieux vous familiariser avec les règles et les particularités de chacun de ces sports. C’est parti avec avec le ski alpin !

A propos du ski alpin

Le ski alpin est un sport se pratiquant depuis plus de 150 ans dans les Alpes européennes. Les skieurs alpins ont adapté les techniques du ski de fond en utilisant des skis plus large afin de pouvoir descendre les pentes escarpées des Alpes sans danger. La forte inclinaison des montagnes alpines les ont contraints à développer de nouvelles techniques de virages et d’utilisation de leurs bâtons.

Grâce à l’invention du téléski au début du 20ème siècle, le ski alpin a connu un essor considérable du fait que les skieurs ne devaient plus remonter les pentes à pied avant de pouvoir effectuer une nouvelle descente. La première apparition du ski alpin aux Jeux Olympiques date de 1936 à Garmisch Partenkirchen en Allemagne. En 1948, des épreuves distinctes de descente et de slalom ont été ajoutées et, à partir de ce moment, le super combiné alpin n’a pas été présenté aux Jeux Olympiques d’hiver avant ceux de 1988 à Calgary. Le slalom géant a été ajouté en 1952, et le super G en 1988.

Le sport

Il n’est pas rare de voir les participants au ski alpin atteindre des vitesses supérieures à 130 kilomètres à l’heure. Les pentes verticales de descente mesurent 180 mètres pour le slalom à 1100 mètres pour la descente pour les hommes, et 140 mètres pour le slalom et 800 mètres pour la descente pour les femmes. La difficulté de la descente est augmentée par une série de portes disposées sur la piste dans lesquelles le skieur doit passer. Toute porte manquée est synonyme de disqualification, à moins que le skieur ne remonte la pente pour la franchir.

Descente

La descente se déroule sur le parcours le plus long et le plus rapide de toutes les épreuves de ski alpin. Le skieur gagnant est celui qui obtient le meilleur temps, chaque skieur n’effectuant qu’une seule descente, aucune erreur n’est donc possible.

Super G

Le super G (ou slalom super géant) combine la vitesse de la descente à la précision des virages du slalom géant. Le parcours est plus court que celui de la descente mais plus long que celui du slalom géant. Chaque skieur n’effectue qu’une seule manche et là encore, celui qui obtient le meilleur temps gagne.

Le slalom géant

Le slalom géant est semblable au slalom, mais exige des virages moins nombreux, plus larges et plus lents. Chaque skieur effectue deux manches le même jour sur deux parcours différents tracés sur la même piste. La première manche est effectuée le matin tandis que la seconde a lieu l’après midi. Afin de déterminer le skieur gagnant, le temps des deux descentes est combiné et le meilleur total détermine le gagnant.

Le slalom

Le slalom se déroule sur le parcours le moins long du ski alpin, avec des virages très serrés. Les règles sont les mêmes que pour le slalom géant : deux manches sur deux parcours différents tracés sur la même piste, les deux manches en une seule journée (une le matin et une l’après-midi), les temps des deux descentes sont additionnés et le gagnant est le skieur qui a obtenu le meilleur temps total une fois les temps des deux manches combinés.

Le super combiné

L’épreuve de super combiné comprend une descente et deux manches de slalom, sur un parcours relativement court. Les temps sont additionnés et le meilleur total détermine le gagnant.

Photos

Pour en savoir plus

Le site officiel des Jeux Olympiques de Vancouver 2010, rubrique ski alpin : http://www.vancouver2010.com/fr/ski-alpine-olympique/

Julien

Chef de projet et ex-développeur web avec 10 ans d'ancienneté, je suis avant tout le mari d'une formidable femme et le papa d'une fantastique et adorable petite fille et d'un magnifique et tout trognon petit garçon. Passionné d'internet, de dessin, de photographie et de tout ce qui tourne autour de l'univers geek et high tech, je suis blogueur depuis maintenant plus de 10 ans. Depuis 2017, mon blog "Arcana Scientis" a changé de nom et s'appelle désormais "Je suis un papa geek", plus représentatif de ma personnalité. Je vous souhaite la bienvenue !

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Julien

Chef de projet et ex-développeur web avec 10 ans d'ancienneté, je suis avant tout le mari d'une formidable femme et le papa d'une fantastique et adorable petite fille et d'un magnifique et tout trognon petit garçon. Passionné d'internet, de dessin, de photographie et de tout ce qui tourne autour de l'univers geek et high tech, je suis blogueur depuis maintenant plus de 10 ans. Depuis 2017, mon blog "Arcana Scientis" a changé de nom et s'appelle désormais "Je suis un papa geek", plus représentatif de ma personnalité. Je vous souhaite la bienvenue !

Inscription à la newsletter