Internet

Facebook et les assurances : l’histoire d’amour continue

2 minutes de lecture

Facebook est à nouveau au cœur d’une nouvelle polémique sur les réseaux sociaux et leurs dangers. Faut-il diffuser des informations personnelles ainsi que des photos personnelles sur les réseaux sociaux ou au contraire les réserver au domaine privé et ne pas les publier sur la toile ? C’est la mésaventure qui est arrivée à une Québécoise de 29 ans arrêtée pour cause de profonde dépression.

Les faits

Nathalie Blanchard, une Québécoise de 29 ans, est en congé maladie de longue durée pour profonde dépression depuis qu’elle a dû quitter son emploi chez IBM il y a plus d’un an et demi. Or, depuis peu, elle affirme que son assurance lui aurait supprimé toutes ses indemnités car elle serait apte à travailler. Comment l’assurance le sait-elle ? Tout simplement en consultant le profil Facebook de Nathalie Blanchard sur lequel des photos d’elle peuvent être visionnées : à la plage au bord de l’eau, devant un spectacle de Chippendales, à une fête d’anniversaire …

Le mystère des informations privées

Sauf que ce voyage avait été médicalement conseillé et que l’assurance, Manulife, avait été informée de ce voyage et avait donné son accord. De plus, l’assurance Manulife précise qu’elle a le droit de se renseigner sur ses clients sur Facebook, mais qu’elle ne se permettrait pas de lever ou de refuser des indemnités sur ce seul fondement.

Pourtant, c’est ce qui a été fait. Sauf que le profil de Nathalie Blanchard est … privé. Il faut donc faire partie de ces amis (et donc qu’elle nous accepte en tant qu’amis) pour pouvoir voir ses photos personnelles.

Lire aussi  Le billet de cinéma devient électronique sur Allociné

Que s’est-il donc passé ? Comment l’assurance a t-elle pu accéder à ces photos alors ?

Plusieurs réponses me viennent à l’esprit :

  • Un “ami” de Nathalie Blanchard l’a tout simplement dénoncée, par pure jalousie ou par méchanceté gratuite (vive les amis)
  • Nathalie Blanchard a accepté une demande d’ami d’une personne qu’elle n’aurait pas dû ajouter …
  • Une faille sur Facebook aurait laissé l’accès libre aux photos personnelles de Nathalie Blanchard pourtant protégées par un profil privé

Au final

Pour obtenir des réponses claires et précises, l’avocat de Nathalie Blanchard a demandé un examen médical de sa cliente afin de prouver qu’elle n’est toujours pas en état de travailler et qu’elle mérite donc ses indemnités.

En savoir plus

Chaîne de télévision publique du Canada CBC :

Source

Le Figaro : http://www.lefigaro.fr/web/2009/11/21/01022-20091121ARTFIG00564-le-site-twitter-lance-une-version-en-francais-.php

580 articles

À propos de l'auteur
Chef de projets web depuis 2017 et développeur web depuis 2007, je suis avant tout le mari d'une formidable femme, et le papa d'une fantastique et adorable petite fille et d'un magnifique et tout trognon petit garçon. Passionné d'internet, de dessin, de photographie, d'écriture et de tout ce qui tourne autour de l'univers geek et high tech, je suis blogueur depuis maintenant plus de 10 ans. Depuis 2017, mon blog "arcana-scientis.fr" a changé de nom et s'appelle désormais "jesuisunpapageek.fr", plus représentatif de ma personnalité. Je vous souhaite la bienvenue !
Articles
Articles en relation
Loisirs

Jeux d'échecs et informatique : le combo gagnant !

6 minutes de lecture
Le jeu d’échecs est un célèbre jeu de société que vous connaissez sûrement, même si vous n’y avez jamais joué. Vous avez…
Informatique

5 questions que vous vous posez sur les applications web

4 minutes de lecture
Vous en entendez souvent parler, sans vraiment savoir de quoi il est réellement question : il s’agit des applications web. Bien souvent,…
Loisirs

Changez de montre avec l'arrivée de l'été !

3 minutes de lecture
Les beaux jours arrivent enfin, le soleil, les terrasses qui rouvrent pour notre plus grand plaisir et cette odeur de vacances qui…
Envie de recevoir des infos exclusives?

Rassurez-vous, vous ne serez pas harcelés et vous pouvez vous désinscrire à tout moment!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.