Internet

Jeu vidéo et droits de l’homme

De prime abord, quel est le rapport entre un jeu vidéo et les droits de l’homme ? Pas grand chose me direz-vous, sauf quand le jeu devient un moyen de propagande permettant de faire passer des messages politico-sociaux. Ce qui est le cas pour ce jeu flash trouvé sur Kongregate : Tourist Paradise.

Tourist Paradise

 

Tourist Paradise où le tourisme finance les dictatures

Car c’est là que se situe le fin mot de l’histoire : le tourisme dans les pays où les droits de l’homme sont bafoués contribue à financer les dictatures qui dirigent ces pays.

Ainsi, à l’aide de contrôles clavier simples, vous faîtes progresser en parallèle un touriste type un peu « bidochon » sur les bords, et un dictateur. Quand l’un prend des photos, l’autre tire avec son fusil. Quand le touriste achète des souvenirs, le dictateur brûle des stands de presse, etc …

Les graphismes sont sympathiques et ont un petit côté « cartoon », les animations sont très bien réalisées et très explicites, et cela vous prendra cinq à dix minutes pour en faire le tour. Il n’y a pas de scénario ni de but précis, si ce n’est celui d’avancer et de suivre ce qui est demandé à l’écran, jusqu’au message final. Car le but ultime est en effet de faire passer un message.

Tourist Paradise 2

Pour « jouer » à Tourist Paradise

Rien de plus simple, c’est à cette adresse que vous trouverez le jeu : http://www.kongregate.com/games/ishrgame/tourist-paradise

Pensez-vous que les messages politico-sociaux ont plus d’impact lorsqu’ils sont amenés de manière ludique via des jeux ou autres films et animations ?

Lire aussi  Logmatic.io, améliorez vos tâches opérationnelles avec des données machines
Partages :

Articles en relation

Voir les commentaires (1)
1 Commentaire
  • […] par un joueur faisant office de “maître du jeu” et mettant en place la scène de jeu. Bien entendu, le temps est toujours chronométré et limité, afin d’apporter une dose […]

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.