Je suis un papa geek
nature forest industry rails - L'exposition anatomique "Our body, à corps ouvert" suspendue à Paris

L’exposition anatomique “Our body, à corps ouvert” suspendue à Paris

L’exposition “Our body, à corps ouvert” n’en finit pas de faire parler d’elle. D’abord annoncée comme une merveilleuse expérience anatomique qui permet de remettre en place le rôle du corps humain dans la société, elle est maintenant décriée par des associations pour le respect de la dignité du corps humain. Le juge des référés au tribunal de grande instance de Paris, Louis-Marie Raingeard de La Blétière, a donc tranché sur la question : l’exposition est suspendue à partir du 21 avril 2009.

Cette exposition “Our body, à corps ouvert” porte bien son nom : elle expose des corps humains dépecés et ouverts afin que le public puisse observer nerfs, muscles, organes, squelettes et autres parties du corps humain en détail. Mais ce n’est pas une vulgaire exposition de cadavre desséchés posés sur des tables. Non, les corps sont mis en scène en action, comme s’ils les personnes étaient encore vivantes. Et les corps sont loin d’être tout rabougris : par un procédé très pointu de polymérisation, les graisses et les liquides sont évacués des corps et remplacés par un polymère qui plastifie les organes et les tissus au niveau microscopique, rien que ça.

Après être passée par différents pays (Angleterre, États-Unis …), l’exposition a parcouru plusieurs villes de France (Lyon, Marseille …) avant d’arriver à Paris. Ouverte à partir du 12 février 2009 jusqu’au 10 mai 2009, de nombreuses personnes ont pu aller explorer le corps humain avant que cette suspension ne tombe à paris, bien sûr (suspension que je trouve inutile étant donné que l’exposition se termine dans deux semaines, cela fait plus de publicité pour l’exposition).

Ainsi, nous pouvons observer un archer, un cycliste, un joueur de football … La mise en scène n’est là seulement  pour nous montrer comment se comportent nos muscles et notre squelette lors de mouvements familiers, mais aussi pour nous faire de cette exposition un “musée” plutôt qu’une morgue.

Coupes verticales de corps humainsL’exposition est répartie en plusieurs thèmes : le squelette, les muscles, le système nerveux, le système digestif, le système respiratoire, le système reproducteur et le système sanguin. Dans chaque partie de l’exposition, des organes et des corps sont exposés et nous permettent de mieux appréhender l’agencement de notre corps et la manière dont nous fonctionnons.

Le plus impressionnant (pour ma part) est la représentation du système sanguin : on ne voit que les vaisseaux sanguins qui forment une sorte de pelote de fils rouges (les muscles, les nerfs et les os ayant été habilement retirés) sur l’ensemble du corps humain. On se rend vraiment compte à quel point le corps humains est complexe.

Les coupes de corps humains sont impressionnantes elles aussi. Au nombre de trois (verticale de droite à gauche, verticale d’avant en arrière et horizontale de la tête aux pieds), les coupes sont des corps découpés avec précision en tranches de quelques centimètres d’épaisseurs et présentées éloignées de quelques centimètres les unes des autres afin de nous permettre de visualiser l’agencement des organes à l’intérieur de notre corps. Très sincèrement, ça vaut le détour.

Pourquoi dis-je cela ? Tout simplement parce que je doute qu’un jour je puisse voir à nouveau un corps humain “véritable” de mes propres yeux. C’est une expérience unique qui est difficilement réitérable pour le grand public, à moins d’être un tueur en série ou de faire des études de médecine (et encore, les corps sortent du formol).

Il y a également des organes malades qui sont présentés afin de sensibiliser le public au tabac, aux cancers et aux maladies cardiaques. Petite anecdote : je me rappelle les fumeurs qui n’osaient pas observer plus de trois secondes le poumon cancéreux et atrophié d’un grand fumeur (je cite : “Beurk, c’est gore ! On va ailleurs !”). Petite prise de conscience spontanée ? J’espère au moins que ça fera réfléchir les égoïstes qui se permettent de fumer et de “partager” leur fumée au nez d’enfants et d’adultes non-fumeurs qui n’ont pas demandé à avoir des poumons noirs comme du charbon. S’ils ça ne les dérangent pas de se suicider à petit feu (c’est le cas de le dire !), c’est leur problème, mais qu’ils meurent seuls. La parenthèse est fermée.

A corps ouvertAu départ, une polémique a débuté au sujet de la provenance de ces corps exposés. Certains prétendaient qu’ils s’agissaient de corps de travailleurs clandestins chinois qui avaient été utilisés illégalement à Hong Kong. D’autres diront que cette polémique est une histoire montée pour porter préjudice à l’exposition et la faire fermer. On ne saura pas la réponse.

Ensuite, d’autres arguments sont apparus : cette exposition ne respecte pas la dignité humaine et profane les corps humains, on ne respecte pas la dignité des personnes décédées … Mais ces personnes n’ont-elles pas léguées en toute âme et conscience leur corps à cette exposition en sachant éperdument ce qui allait devenir de leur corps par la suite ? Qui sommes-nous, nous, petits français (ou autres nationalités d’ailleurs), pour se la ramener et contredire la volonté de ces personnes ? N’est-ce pas la un plus grand manque de respect à la liberté de chacun de disposé de son corps comme il l’entend (en l’occurrence ici en le donnant à la science) ? Est-ce que cela vous plairait si quelqu’un venait contrarier les dernières volontés d’une personne décédée qui vous est chère ? Je ne pense pas.

Au niveau scientifique et culturel, cette exposition apporte la connaissance de son corps au grand public. Léonard de Vinci, lui-même, pratiquait des autopsies sur des corps humains, afin d’en étudier le fonctionnement et d’en dresser la cartographie. C’est grâce à lui (et à bien d’autres) que l’on doit de grandes avancées dans la recherche médicale. Il y a toujours eut des personnes qui ont bravé les règles et lois d’une époque et qui ont fait des découvertes plus ou moins importantes. Il en va de même avec cette exposition : je trouve important qu’elle fasse tomber quelques tabous et qu’elle décoince certaines mentalités (dont les plus extrêmes auraient trouvées leur place au temps de l’Inquisition).

Et je ne suis pas le seul à penser de la sorte. Il suffit de lire les commentaires déposés sur le site de l’exposition pour se rendre compte de l’engouement que le public a pour elle. Et plus encore lorsque vous sortez de l”exposition et que vous consultez le livre d’or présent à la sortie : il est rempli de commentaires d’encouragement, de remerciement et de fascination sur plusieurs centaines de pages.

Peut-être les médias parlent-ils trop d’une minorité de personnes qui haussent le ton plus haut que la majorité (comme c’est souvent le cas d’ailleurs, malheureusement) ?

Je vous laisse seuls juges de cela. Néanmoins, je tenais à faire part de mon expérience vis-à-vis de cette exposition “Our body, à corps ouvert” et la seule chose que je regrette, c’est de savoir que vous ne pourrez plus aller la visiter à Paris pour le moment.

Un petit diaporama de photo (source : Le Monde.fr) :

Les commentaires vous sont ouverts et sont les bienvenus.

Le site officiel de l’exposition :

La plaquette de l’exposition (PDF) :

La page des commentaires (je vous laisse juger) :

La vidéo officielle :

Julien

Développeur web depuis 10 ans, je suis avant tout le mari d'une formidable femme et le papa d'une fantastique et adorable petite fille. Passionné d'internet, de dessin, de photographie et de tout ce qui tourne autour de l'univers geek et high tech, je suis blogueur depuis maintenant 10 ans. Depuis 2017, mon blog "Arcana Scientis" a changé de nom et s'appelle désormais "Je suis un papa geek", plus représentatif de ma personnalité. Je vous souhaite la bienvenue !

2 commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Enfin ! La suspension de cette exposition !
    Je ne l’attendais plus !
    Car, si, comme préfère à le penser l’opinion publique, la volonté des personnes exposées dans cette exposition était réellement de donner leur corps à la science, pourquoi tand de mystère de la part des organisateurs ?
    Pourquoi ne pas l’exposer clairement pour stopper toutes polimiques ? Si ces messieurs sont, en mesure de me le prouver je m’engage à cesser toute polémique à ce sujet.
    Et pourquoi uniquement des corps chinois ? Et si ces corps était ceux d’européens de tout âges, l’exposition attirerait-elle tant de curieux?
    Au nom de la dignité humaine, de tout peuple confondu je trouve cela intolérable. Actuellement, on peut comprendre le fonctionnement du corps humain autrement il me semble, par des livres, par internet etc…
    Exposer des corps, au grand public me semble franchement pas nécessaire…
    Si ce n’est pour donner l’impression à certain de surmonter leur peur et de se vanter d’être aller à cette exposition et d’entretenir l’un des vice certain de l’être humain, sa curiosité de l’horreur…

  • Personnellement, je ne pense pas que le fait que ces corps appartenant à des personnes de nationalité chinoise soit un des motifs de la visite de cette exposition. Des corps européens de tout âges n’auraient rien changer pour ma part.

    Des expositions d’enfants, voire même de fœtus et d’embryon ont eu lieu en Angleterre et aux États-Unis, et ça, ça me dérange plus dans le sens ou des enfants ou des fœtus n’ont pas le recul nécessaire pour “donner” leur corps de leur bon gré.

    Il est vrai que la polémique vis-à-vis des autorités chinoises et des autorisations d’exposition des corps par les défunts laisse planer une certaine ombre sur cette exposition.

    Néanmoins, je trouve que c’est quand même une occasion incontournable de comprendre comment on fonctionne en vrai. Des images dans les livres ou des documentaires vidéos n’apporte pas le même rapport à la vie. Il y a cette distance du média entre nous et le support visuel qui ôte la pleine prise de conscience de ce que l’on est réellement : un corps certes fragile de structure, mais ingénieusement et méticuleusement ordonné et solide au niveau cellulaire.

    On ne ressort pas de cette exposition comme l’on ressort d’une exposition de peinture. On a en tête la fragilité du corps, sa merveilleuse conception et son agencement si bien pensé. On se demande d’ailleurs comment tout ces organes peuvent être créés à partir de seulement une seule cellule à la base.

    Bref, cette exposition a des bons côtés et des mauvais. Les problèmes d’éthique contre-balancent les avantages de pouvoir voir son anatomie en vrai. Il ne faut pas y voir un désir pervers de “voir” des corps humains, mais celui d’aller “observer” le corps d’êtres humains qui sont comme nous et de se transposer dans la vision de leur conception afin de s’enrichir de son propre fonctionnement et de mieux se comprendre.

Julien

Développeur web depuis 10 ans, je suis avant tout le mari d'une formidable femme et le papa d'une fantastique et adorable petite fille. Passionné d'internet, de dessin, de photographie et de tout ce qui tourne autour de l'univers geek et high tech, je suis blogueur depuis maintenant 10 ans. Depuis 2017, mon blog "Arcana Scientis" a changé de nom et s'appelle désormais "Je suis un papa geek", plus représentatif de ma personnalité. Je vous souhaite la bienvenue !

Inscription à la newsletter

%d blogueurs aiment cette page :