Loisirs

Quelques notions techniques de roller

Il y’ a peu de temps, je me suis mis au roller et je prends des cours avec des professeurs de roller ayant de nombreuses années de roller, roller hockey, hockey sur glace, freeride et j’en passe … derrière eux. Il va de soi que j’ai appris quelques termes techniques concernant le matériel que je souhaite vous faire partager.

Pour commencer, le roller est composé de 4 parties :

  • la chaussure, où l’on glisse son pied à l’intérieur
  • la platine, fixée sous la chaussure et qui maintient les roues
  • les roulements, qui sont situés au centre des roues et qui permettent une bonne rotation de celles-ci autour des axes de roue
  • les roues, fixées à la platine par des axes (comme des roues de voiture)

Les chaussures peuvent être de différents types :

  • rigides, pour un meilleur maintien et une meilleure précision de mouvement (slalom …)
  • souples, pour davantage de liberté de mouvement (acrobaties, vitesse …)

Idem, les roues possèdent plusieurs propriétés qui vont influer sur leur utilisation :

  • la dureté de la gomme, mesurée de 70A à 100A (une gomme 70A étant plus tendre qu’une gomme 100A)
  • la forme, elliptique pour peu de contact avec le sol (fitness, vitesse), rond pour la facilité pour tourner (hockey), plat pour la stabilité (acrobatie)
  • le diamètre, de 56mm à 110mm (une roue plus petite apporte plus de maniabilité et moins de vitesse qu’une roue plus grande)
Propriétés Types de roues Dureté Usage
Contact sec avec vibrations, faible adhérence, usure faible Roues dures 100A Street, artistique, rink hockey
88A
82A Rando, slalom, freeride
Confort, bonne adhérence, usure rapide 78A
Roues tendres 74A Roller inline hockey
Lire aussi  Reboot des 4 Fantastiques : nouvelle bande-annonce

La platine a également diverses propriétés qui peuvent être ajustées (grâce à la norme UFS) :

  • l’écartement des vis de platine
  • la largeur de la platine
  • la hauteur des vis de platine (qui modifie la forme de la semelle de la chaussure)

C’est également sur la platine que l’on peut savoir quel diamètre de roues maximal on peut installer sur ses rollers.

Pour finir, les roulements possèdent une norme appelée ABEC qui indique la qualité du roulement de la roue, de ABEC1 à ABEC9. Le roulement de qualité ABEC1 étant de la plus mauvais qualité en terme de roulements et de glisse, mais sont plus résistants face aux chocs. Inversement, les roulements ABEC9 roulent très facilement mais sont plus fragiles. Néanmoins, de nos jours, plus aucun roulement ne casse.

Roulement de roller

Voilà, j’espère qu’avec toutes ces informations, vous allez pouvoir vous construire vos propres rollers adaptés à vos conditions d’utilisations : roues, roulements, platines, chaussures …

Il n’y a pas de rollers « types » pour telle ou telle discipline. A vous de trouver les matériaux et les réglages qui vous conviennent le mieux.

Bonne glisse à tous !

Partages :

Articles en relation

Voir les commentaires (7)
7 Commentaires
  • Twitted by arcana_scientis
    6 octobre 2009 à 15:49

    […] This post was Twitted by arcana_scientis […]

    Reply
  • Tophe
    8 octobre 2009 à 1:45

    Je te souhaite bonne chance dans ton apprentissage du roller. J’en fait moi-même depuis un bout de temps … Je vois que tu t’intéresse au matériel, passe sur le blog Topheman, tu pourras voir une série de BDs qui te feront sourir (vue que tu commence le roller) …

    Reply
    • Julien
      8 octobre 2009 à 16:24

      Merci beaucoup !

      Le site a l’air sympa, je le mets dans mes favoris !

      Reply
  • Bob
    Bob
    9 octobre 2009 à 12:49

    A là chapeau ! Tu me rappelles à quelle point la vie ne se limite pas à un joli clavier et un grand écran plat !

    Ca doit être sympa effectivement et vu de la manière dont tu en parles il y a des chances de te voir accompagner les cyclistes sur le prochain Paris Roubaix !! ^^

    Reply
    • Julien
      12 octobre 2009 à 6:58

      Ben vi, c’est nécessaire ! Sinon, tu finis par devenir un vieux ronchon obèse !

      Et ça fait super du bien de se dépenser en plus !

      Reply
  • jauzenque
    jauzenque
    15 octobre 2009 à 0:00

    Sympa ça me donnerait bien envie de m’y remettre , mais depuis que je fais du dessin la crainte d’une chute sur le poignet droit me bloque un peu
    A moins de le plâtrer d’avance et d’y ajouter un triple blindage
    tiens voilà une question est ce qu’il existe des protec sûres à 100% ?

    Reply
  • Julien
    15 octobre 2009 à 11:06

    Les protections des poignets sont très efficaces, il m’arrive (souvent) de tomber en avant et les protections empêchent le poignet de se plier étant donné qu’elles sont rigides.

    Après, ça ne veut pas dire que c’est sûr à 100%.

    Il suffit d’un choc violent sur le poignet (sans forcément plier le poignet) pour fragiliser les os.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.