Internet

Rue Sésame : Google retourne en enfance ?

Cela fait maintenant très exactement une semaine que Google nous propose tous les jours un nouveau logo pour sa page d’accueil : un jour Macaron, un autre Bart et Ernest, l’oiseau géant Toccata, la grenouille verte Kermit, et aujourd’hui nous avons droit à toute l’équipe de Rue Sésame !

Google serait-il retombé dans l’enfance ou un gros chèque se serait-il glissé « inopinément » dans les locaux de Google ? Surtout qu’hier, lundi 9 novembre 2009, c’était tout de même l’anniversaire de la chute du mur de Berlin, 20 ans déjà (ou enfin). Et pour l’occasion, Google.fr nous proposait un joyeux logo Rue Sésame avec, en dessous, un simple lien hypertexte vers la recherche Google Images sur les termes « Berlin » et « Wall ». Google.de avait, pour sa part, réalisé un logo Google en rapport avec l’évènement.

Ainsi, en France, l’anniversaire de Rue Sésame est plus important que l’anniversaire de la libération d’un peuple de l’oppression et de la privation ?

C’est du joli. L’image de Google a pris du plomb dans l’aile pour ma part. Drôle de manière de considérer les évènements mondiaux.

J’attends de voir le 11 novembre si Google va se revêtir d’un logo pour l’occasion qui, je vous le rappelle, n’est pas des moindres. C’est tout de même ce jour-là, le 11 novembre 1918, que l’Allemagne nous a restitué l’Alsace et la Lorraine après 4 ans de conflits qui ont fait 19 millions de morts, dont 2 millions de Français. C’est tout de même grâce à ces « poilus », comme on les appelle, que nous sommes Français et non pas Allemands, et grâce aux sacrifices de nombreuses vies que nous ne saluons pas un grand moustachu égocentrique et dégénéré.

Lire aussi  Les MiniCards de Moo sont arrivées !

Alors, Google, tu vas nous faire péter un beau logo pour le 11 novembre ! Merci.

Partages :

Articles en relation

Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.